Fraudes aux alloc’ en hausse

2 Juin 2011
1 367 lectures
Notez l'article : 
0
 
Caf.jpg

Plus 10%. C’est l’augmentation en 2010 du nombre de fraudes aux allocations familiales. D’après ce bilan de la CNAF (Caisse nationale d’allocations familiales), ce sont majoritairement des "omissions et fausses déclarations". Le reste concerne les personnes se déclarant seules, alors qu’elles sont en couple, du fait du calcul inégalitaire du montant, qui les précarise davantage. Cette augmentation est moins importante que les cinq années précédentes, notamment grâce à plus de moyens et des contrôles "plus sérieux", explique le président de la CNAF, Jean-Louis Deroussen. Le revenu de solidarité active (RSA) est l’allocation la plus fraudée, devant les aides au logement. La notion de fraude détectée, en forte hausse, est différente de la fraude réelle, elle est difficile à estimer. Une extrapolation de la CNAF évalue à 2,15% le taux d’allocataires fraudeurs, soit 200 000 personnes. "Une fourchette stable", a indiqué Jean-Louis Deroussen. Le manque à gagner de la fraude réelle pour 2010 serait compris entre 540 et 808 millions d’euros.