Fuzeon remplacé par Isentress

12 Septembre 2008
2 506 lectures
Notez l'article : 
0
 
quoi_de_neuf.png

Une étude a évalué le remplacement chez les personnes en échappement thérapeutique de Fuzeon dont la préparation et l’utilisation sont assez contraignantes, par la nouvelle anti-intégrase, Isentress (raltegravir), autorisée récemment chez les personnes en échappement thérapeutique, vu sa facilité d’utilisation et sa tolérance assez bonne. La substitution a concerné une trentaine de personnes et s’est bien déroulée, avec une charge virale qui est restée indétectable sept mois après, avec peu d'effets indésirables. D’autres études sont attendues afin de se prononcer définitivement sur le remplacement de Fuzeon par Isentress en termes de tolérance et d’amélioration de la qualité de vie.