G20 : les associations réclament pour le VIH

8 Avril 2009
465 lectures
Notez l'article : 
0
 
argent.png

Plusieurs associations (dont Avocats pour la santé dans le monde, Sidaction, Solidarité Sida, Act Up-Paris, AIDES et Solthis) ont demandé à l'occasion du G20 à Londres : un "bonus pour les malades". Les associations notent qu'avec 1 % de la dotation au Fonds mondial international (FMI) versé au profit du Fonds mondial contre le sida, il serait possible de "sauver trois millions de vies". "Lorsqu’on donne 100 euros au FMI, ne peut-on pas rajouter 1 euro au Fonds Mondial ?" demande ainsi Patrick Bertrand, d’Avocats pour la santé dans le monde. Dans un communiqué de presse, les associations rappellent qu'en "20 années (dans les années 80-90), le FMI a détruit les systèmes de santé des pays en développement, en imposant des conditionnalités [ce sont les conditions exigées en échange d'un prêt] aux pays pauvres, les mêmes qui sont aujourd’hui imposées aux pays d’Europe de l’Est." Elles notent qu'avec "un très modeste effort supplémentaire [ % de ce qui est donné au FMI] le G-20 peut définitivement combler le manque de financement du Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme." Un manque de financement qui va avoir un impact dramatique sur la prise ne charge des personnes touchées dans de nombreux pays du Sud.