GendNotes, un fichier alarmant

17 Mars 2020
520 lectures
Notez l'article : 
0
 

« Le gouvernement macroniste a mis en place, via un décret du 20 février, GendNotes. Un nouvel outil destiné aux gendarmes qui collecterait des données telles que l’origine raciale ou ethnique, les opinions politiques, philosophiques ou religieuses, l’appartenance syndicale, la santé, l’identité de genre ou l’orientation sexuelle. Ce recueil d’informations, massif et numérisé créerait un fichier jamais vu jusqu’alors, dont les conséquences, jusqu’à celles connues sous le régime de Vichy, ne sauraient être maitrisées par personne », dénonce un communiqué de Homosexualités et Socialisme (HES), publié le 7 mars. Le groupe LGBT socialiste s’alarme d’un retour des « fichiers homos de la police » que François Mitterrand avait fait supprimer lorsqu’il était président. « Les multiples aspects liberticides sont inquiétants à plus d’un titre et représentent un risque réel pour les droits de tous-tes les citoyens-nes », note HES. L’association n’est pas la seule à s’alarmer de ce fichier. C’est le cas de la Quadrature du Net qui y a consacré un billet. La ligue des droits de l’homme s’en alarme également . Le Monde a consacré un article (28 février) sur GendNotes..