George Pau-Langevin : "Le sida reste tabou aux Antilles et en Guyane"

1 Décembre 2014
836 lectures
Notez l'article : 
0
 

A l'occasion du 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida, George Pau-Langevin a inauguré (26 novembre) un imposant ruban rouge sur la façade du ministère des Outre-mer. "Le sida reste tabou aux Antilles et en Guyane, regrette George Pau-Langevin. Dans l’imaginaire, c’est relié aux homosexuels. Et les personnes séropositives sont frappées de discriminations, voire considérées comme des parias", a expliqué la ministre devant un parterre d’experts du VIH et de politiques réunis lors des Etats généraux des Elus locaux contre le sida. Présent à cette manifestation, le président de l’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales (ANRS), Jean-François Delfraissy a expliqué : "Il n’y a pas qu’en Outre-mer que le VIH est considéré comme infamant. C’est encore le cas dans bien des endroits en France ! Le sida est une maladie pour laquelle on a fait plus de progrès dans le domaine médical qu’en matière de reconnaissance sociale…"