Ghana : les députés refusent le dépistage

29 Octobre 2013
1 213 lectures
Notez l'article : 
5
 
0

La commission Sida du Ghana avait décidé de faire un geste en faveur de la popularisation du test de dépistage en proposant aux députés ghanéens de se faire dépister gratuitement dans le cadre de l’Assemblée nationale. Les députés ont rejeté la proposition, ils ont estimé leur crainte qu’une fois les tests effectués, les résultats puissent parvenir à la connaissance des médias et soient publiés dans la presse. Le député Kwaku Agyemang Manu, président du Comité des comptes publics, a expliqué sur le site Koaci : "Le lendemain matin, vous verrez dans les publications 35 % des députés sont séropositifs. Voilà donc l’embarras". Mais note Koaci : "Au-delà des arguments avancés, les parlementaires remettent indirectement en cause le secret professionnel des agents commis pour le dépistage du VIH".