GPA, PMA, travail du sexe : Mélenchon s'explique

26 Janvier 2017
2 279 lectures
Notez l'article : 
0
 

Candidat à l’élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon a accordé une interview au "Journal du Dimanche" (22 janvier). Cette interview portait sur des questions sociétales comme le droit à mourir dans la dignité, la PMA, la GPA, le travail du sexe, etc. Le candidat s’est déclaré en faveur du "droit au suicide assisté". Il a fait part de son opposition à la GPA. "J'y suis opposé pour une raison philosophique. Le corps n'est pas une marchandise. Ne sommes-nous pas tous pour la gratuité du don des organes ou du sang ? Quand vous vous êtes vendu comme une marchandise, vous n'êtes plus maître de vous-même", a-t-il expliqué. Interrogé sur la pénalisation de l’achat d’actes sexuels, Jean-Luc Mélenchon explique : "Il faut assumer un parti pris abolitionniste ferme. A tous ceux qui disent que la prostitution est un métier comme un autre, je demande pourquoi ils ne le proposent pas à leur mère, à leur femme ou à leur fille". Enfin, il se déclare favorable à l’ouverture de la PMA aux couples de femmes : "Il s'agit d'une capacité biologique que n'ont pas les hommes. C'est encore une fois la libre disposition de ses aptitudes qui ne nuit ni aux principes, ni aux personnes".