Grande-Bretagne : des progrès à faire pour le dépistage

12 Janvier 2015
907 lectures
Notez l'article : 
5
 

Les données annuelles épidémiologiques et concernant la mise sous traitement au Royaume-Uni montrent que le pays administre déjà le traitement à 90 % des personnes vivant avec le VIH qui se rendent dans les services hospitaliers et que 90 % des personnes sous traitement ont une charge virale indétectable, explique le site aidsmap. Reste, selon ces mêmes données, que le Royaume-Uni a du chemin à parcourir pour faire en sorte que les personnes qui vivent avec le VIH le sachent : 24 % des personnes séropositives pour le VIH l’ignorent (c’est un peu plus qu’en France ou aux Etats Unis, autour de 20 %). Le problème serait particulièrement aigu dans les communautés noires originaires d’Afrique. 62 % seulement des hommes africains hétéros et 69 % des femmes hétéros noires d’origine africaine vivant avec le VIH ont été dépistés.