Grève des dentistes : France assos santé veut négocier

15 Juin 2017
1 669 lectures
Notez l'article : 
0
 

France assos santé interpellent dans un récent communiqué de presse les syndicats de dentistes à propos de la grève qu’ils lancent pendant l’entre-deux tours des élections législatives afin d’exiger la suspension du règlement arbitral devant encadrer leurs tarifs à compter du 1er janvier 2018. Ils demandent aussi la reprise des négociations conventionnelles avec l’Assurance maladie obligatoire ainsi que les représentants des complémentaires Santé. Cette demande de la part des syndicats dentaires passe d’autant plus mal pour France assos santé que le règlement arbitral qui leur a été imposé est justement la conséquence du refus de ces mêmes syndicats du projet de convention issu de longs mois de négociation entre eux et l’Assurance maladie. Ce refus a donné lieu au règlement arbitral aujourd’hui contesté. Dans son communiqué, France assos santé indique que le calendrier est court puisqu’il reste six mois avant la mise en application des dispositions prévues dans le règlement arbitral. L’enjeu de ces négociations n’est pas mince : améliorer l’accès aux soins dentaires de la population. "S’il y a reprise des négociations, il est impératif que tous les acteurs aient bien conscience de l’urgence de la situation sanitaire. L’état de santé bucco-dentaire des adultes en France figure parmi l’un des moins satisfaisants en Europe. Ainsi, en 2012, seuls 41 % des adultes français ont eu recours au moins une fois à un chirurgien-dentiste dans l’année (soit cinq points en-deçà de la moyenne européenne), les populations précaires étant les plus touchées par ce sous-recours", rappelle France assos santé. Sont principalement en cause : le fait que les chirurgiens-dentistes sont inégalement répartis sur le territoire, avec l’existence de "déserts dentaires" dans certains territoires  et la peur de "l’addition finale", liée aux coûts des prothèses dentaires dont les tarifs sont libres.