Halde : un cas au Rapport !

2 Juin 2009
569 lectures
Notez l'article : 
0
 
halde_0.gif

La Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde) a récemment rendu public son rapport annuel 2008.  Ce Rapport pointe que le handicap et l'état de santé constituent le deuxième critère le plus invoqué en matière de discrimination en matière d'emploi. "C'est souvent en raison d'une mauvaise appréciation des maladies chroniques et évolutive" souligne d'ailleurs la Halde.  Dans l'édition 2008 de son Rapport, la Halde cite un cas de discrimination liée à la séropositivité au VIH. Un cas dont elle a eu à traiter. Un homme est recruté par une mairie pour une durée de trois mois. Au terme de ces trois mois, la mairie, son employeur, lui propose une nomination au grade d'agent de salubrité stagiaire sous réserve de deux visites médicales. La première est chez un médecin agréé par les administrations, la seconde auprès de la médecine du travail de la mairie. Le médecin agrée conclut à l'inaptitude de la personne en se fondant sur la séropositivité au VIH. Il en informe la commune. Celle-ci met fin au contrat de travail. La personne indique le Rapport de la Halde est suivi médicalement par des médecins spécialistes du Centre hospitalier universitaire qui indiquent qu'il est parfaitement apte. Dans cette affaire, la Halde propose une médiation. Le Rapport n'indique pas comment cette affaire s'est conclue.
Si vous avez du courage et du temps (il en faut), vous pouvez consulter l'intégralité du Rapport 2008 sur http://www.halde.fr/, rubrique Actualité.