Handicap : Ni pauvre, ni soumis fait sa crise !

6 Mars 2009
439 lectures
Notez l'article : 
0
 

Lancé en 2008 par une centaine d'association et d'organisations militant dans le champ du handicap et de la maladie, le mouvement Ni pauvre, ni soumis a lancé, mardi 3 mars, un "appel d'urgence" en faveur des "victimes oubliées de la crise" que sont les personnes en situation de handicap ou atteintes de maladie invalidante qui vivent sous le seuil de pauvreté.
Le Mouvement demande au président de la République et au gouvernement de s'engager à élargir le bénéfice de la prime de solidarité active de 200 euros (prévue en avril 2009) à toutes les personnes qui sont titulaires de rentes, de pensions ou de minima sociaux y compris l'allocation aux adultes handicapés (AAH) et l'allocation supplémentaire d'invalidité (ASI). Pour rappel, le montant de ces deux prestations est inférieur au seuil de pauvreté. Ni pauvre, Ni soumis rappelle aussi sa revendication de l'instauration d'un revenue d'existence pour les personnes qui ne peuvent pas ou plus travailler en raison d'un handicap ou d'une maladie.
Ni pauvre, Ni soumis appelle d'ailleurs à manifester le jeudi 19 mars, journée de mobilisation du mouvement social.
Plus d'infos sur http://www.nipauvrenisoumis.org/