Handicap : une retraite plus tardive

14 Février 2020
284 lectures
Notez l'article : 
0
 

Les personnes en situation de handicap  liquident leurs droits à la retraite en moyenne trois à quatre mois plus tard que les personnes sans handicap, car elles ont plus souvent des parcours hachés et peuvent donc moins souvent bénéficier d'un départ anticipé pour « carrière longue », selon une étude publiée jeudi 13 février et citée par l’AFP. L'âge de départ, en 2018, atteignait 62,4 ans en moyenne pour les personnes en situation de handicap, contre 62,1 ans pour les personnes sans incapacité, précise cette étude réalisée par la Drees (direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques des ministères sociaux), à partir de données chiffrées sur l'emploi fournies par l'Insee.  Certaines personnes en situation de handicap peuvent certes bénéficier de dispositifs de départ anticipé : au lieu de 62 ans, elles peuvent dans certains cas liquider leur retraite à partir de 55 ans pour « handicap » ou de 60 ans pour « incapacité permanente ». Mais de telles situations restent exceptionnelles, indique l’étude. En conséquence, à 61 ans, soit un an avant l'âge légal de départ, seules 19 % des personnes en situation de handicap sont déjà retraitées, contre 42 % des personnes sans handicap.