Hépatite B et vaccin

5 Mai 2009
3 762 lectures
Notez l'article : 
0
 
foie_v.jpg

Longtemps sujet de polémique en France (on accusait le vaccin d'augmenter le risque de sclérose en plaques), la vaccination contre l'hépatite B fait l'objet de nouvelles recommandations. Le nouveau calendrier vaccinal présenté le 20 avril dans le "Bulletin épidémiologique hebdomadaire" propose des mesures pour améliorer la couverture contre la maladie. Faisant suite aux recommandations du Haut Conseil de santé publique, en octobre dernier, le plan vaccinal incite les "personnes ayant des relations sexuelles avec des partenaires multiples", les personnes usagères de drogues, les personnes détenues notamment à se faire vacciner, les personnes vivant sous le même toit qu'une personne touchée ainsi que ses partenaires sexuels. Le schéma vaccinal préconisé comporte trois injections, qui respecte un intervalle d'au moins un mois entre la première et la deuxième injection, et un intervalle compris entre cinq et douze mois entre la deuxième et la troisième injection. Le Rapport d'Experts (Yeni, 2008) indique que : "Toute personne sans aucun marqueur du VHB doit être vaccinée contre le VHB (…) Cette vaccination est moins efficace chez les patients infectés par le VIH si les CD4 sont < 500/mm3."

 

Commentaires

Portrait de jean-rene

Pendant longtemps, mon médecin VIH m'a déconseillé le vaccin contre l'hépatite B, arguant qu'il était dangereux pour mon système immunitaire déja agressé par le VIH;
Portrait de Jhparis

Un site de Sida Info Service sur le sujet sur lequel j'étais tombé http://www.unvaccinpourlesgays.fr/
Portrait de micheltlse

Quand l'hépatite B devient chronique, c'est comme le VIH : inguérissable. Et pourtant, il y a un vaccin. A chacun de décider...

Merci jhparis pour le lien...