Hépatite A : petite poussée

30 Juin 2008
684 lectures
Notez l'article : 
0
 
toilette2.jpg

L'Institut national de veille sanitaire (Invs) s'inquiète d'une éventuelle recrudescence des cas d'hépatite A chez les homosexuels parisiens. Dans un courrier adressé aux professionnels de santé, l'Invs explique, en effet, que depuis début mai un nombre "anormalement élevé" de cas d'hépatites A ont été enregistrés à Paris chez des hommes âgés de 34 à 48 ans pour lesquels aucun risque habituel (séjour hors métropole, consommation de fruits de mer, fréquentation de collectivités d'enfants) n'a été rapporté.

En augmentation par rapport aux années précédentes, 7 cas auraient ainsi été enregistrés en 15 jours au mois de mai, dont la majorité chez des hommes ayant déclaré leur homosexualité. "Des hommes qui semblent sortir beaucoup", précise Anne Gallay de l'Invs, "mais compte tenu du délai d'incubation de 2 mois, il est difficile de se souvenir des événements, et il y a peut-être eu d'autres facteurs de transmission."


Le virus pouvant être transmis de manière oro-fécale, l'InVs rappelle l'importance des règles d'hygiène (en particulier se laver les mains) et la nécessité de se faire vacciner.
L'hépatite A est une maladie à déclaration obligatoire.