Hépatites en Algérie

10 Avril 2009
1 178 lectures
Notez l'article : 
0
 
oran_v.jpg

En Algérie, on signale un peu plus de  5 % de personnes atteintes d’hépatite virale dont 2,5 % sont atteintes par l'hépatite B et 2,7 % par hépatite C. C’est ce qu'a annoncé, le 1er avril, le président de l’association nationale SOS hépatite lors d’une conférence. Cité par le journal Le Jeune Indépendant, le président de cette association estime que les hépatites virales sont aussi dangereuses que le sida. Il a assuré que le traitement du virus est disponible en Algérie, mais qu’il coûte très cher. "L’Algérie s’est beaucoup investie dans ce secteur ces dernières années. Les médecins traitent annuellement 1 000 malades au niveau national, contrairement aux années précédentes. Le ministère de la Santé alloue chaque année 350 millions de dinars pour la prise en charge de la maladie et 60 centres de dépistage sont ouverts actuellement dans le pays", a affirmé ce responsable. Selon une étude consacrée à l’hépatite (mais dont la source n'est pas citée), 66 % de personnes contracteraient un hépatite lors de soins dans des cabinets dentaires.