Hépatites virales : le Bénin adopte une loi

4 Octobre 2017
2 094 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le Parlement du Bénin a adopté le 16 septembre à l'unanimité des député-e-s présents une proposition de loi portant prévention, prise en charge et contrôle des hépatites B et C en République du Bénin, indique l’agence de presse chinoise Xinhua. Selon la présidente de la Commission de l'éducation, de la culture, de l'emploi et des affaires sociales de l'Assemblée nationale du Bénin, Claudine Afiavi Prudencio, cette proposition est destinée à créer un environnement protecteur pour la population et lui assurer l'assistance médicale concernant ces maladies. "Cette loi vise à permettre à l'Etat béninois de s'impliquer véritablement et davantage dans la protection de la santé de la population d'une part, de réduire l'incidence des hépatites B ou C afin de diminuer le taux de mortalité attribuable à ces maladies jusque-là ignorées d'autre part", a-t-elle expliqué. La loi rend désormais gratuit le traitement du début jusqu'à la guérison des personnes atteintes du virus et met l'accent sur le dépistage systématique notamment des femmes enceintes après le sixième mois de grossesse, des agents de santé, des personnes détenues. Au Bénin, les prévalences estimées (données de  2013) sont de 9,9 % pour l'hépatite B et 4,12 % pour l'hépatite C, soit une prévalence totale de plus de 14 % pour les deux maladies, ce qui correspond à environ 1 400.000 personnes touchées pour une population de dix millions d'habitants.