Héroïne médicale : L'Allemagne dit oui

9 Juin 2009
642 lectures
Notez l'article : 
0
 
seringue_v.png

Les députés allemands ont adopté le 28 mai, à l'issue de plusieurs années de débat, un projet de loi autorisant la prescription médicale d'héroïne pour les malades très fortement dépendants. La diamorphine (nom scientifique de l'héroïne) aura désormais le statut de "stupéfiant pouvant être délivré sur ordonnance". Elle ne pourra toutefois être prescrite qu'à des patients âgés de plus de 23 ans, dépendants au moins depuis cinq ans de l'héroïne et qui ont déjà tenté, au moins par deux fois, des thérapies pour décrocher.  Officiellement, entre 2 000 et 3 000 personnes pourraient être concernées par cette mesure. Cette décision a été obtenue suite à la demande de la délégation gouvernementale pour la lutte contre les drogues qui s'est battue pour l'adoption de cette mesure en faveur de "personnes malades lourdement dépendantes". Cette décision est aussi la conséquence des résultats d'une étude menée dans sept villes d'Allemagne par le ministère de la Santé et plusieurs Etats régionaux qui a permis de montrer que dans certains cas, la prescription de diamorphine était plus efficace que des traitements de substitution du type méthadone. En France, la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt) va-t-elle s'en inspirer ?