Herpès : un mauvais souvenir ?

8 Juillet 2008
879 lectures
Notez l'article : 
0
 
imagepanneau.jpg

Avec ses réapparitions cycliques, le bouton de fièvre au bord des lèvres (aussi dénommé herpès simplex) ne simplifie pas les relations sociales (la bise au boulot) et pas davantage les relations buccales. Il faut dire qu'il est contagieux par simple contact. Tout cela pourrait n'être, à l'avenir, qu'un mauvais souvenir. C'est du moins ce qu'affirment des travaux de chercheurs américains publiés dans la revue scientifique britannique Nature. Pour faire simple, les chercheurs indiquent avoir trouvé le mécanisme grâce auquel le virus de l'herpès se maintient caché dans des ganglions nerveux (le virus est alors dormant) avant de resurgir à l'occasion d'un stress, ou d'une exposition au soleil. Du coup, il est envisagé un traitement qui réactiverait le virus dormant (tout le stock présent dans l'organisme) pour ensuite pouvoir s'en débarrasser "définitivement" avec un traitement comme l'antiviral acyclovir. Si cette piste s'avère bonne au terme des essais, elle pourrait être adaptée pour combattre l'herpès génital ou le zona.