Homophobie en Egypte : HRW appelle aux libérations

14 Septembre 2014
1 130 lectures
Notez l'article : 
0
 

Human Rights Watch (HRW) a appelé (9 septembre) l'Egypte à libérer les sept hommes accusés de "débauche" pour être apparu dans la vidéo d'un "mariage gay". L’organisation non gouvernementale a aussi dénoncé des "tests médicaux" imposés aux prévenus pour déterminer leur orientation sexuelle. Si la loi égyptienne n'interdit pas formellement l'homosexualité, plusieurs personnes ont été condamnées pour "débauche" ces dernières années, accusées d'avoir pris part à des fêtes rassemblant des homosexuels, des affaires qui ont défrayé la chronique dans des médias égyptiens prompts à les dénoncer, voire publier les photos des participants. "Ces arrestations représentent une nouvelle atteinte aux droits humains fondamentaux et reflètent le mépris croissant du gouvernement égyptien pour l'Etat de droit", a affirmé dans un communiqué Graeme Reid, le directeur du programme Droits des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres de HRW. "Les autorités égyptiennes ont à plusieurs reprises arrêté, torturé et détenu des hommes soupçonnés de conduite homosexuelle", a-t-il ajouté.