HPST : le Sénat supprime le testing

2 Juin 2009
550 lectures
Notez l'article : 
0
 
testing_v.jpg

En France, la majorité sénatoriale a supprimé le 29 mai la pratique du testing pour les refus de soins discriminatoires, prévue par le projet de loi HPST. Ce vote est conforme à ce qui avait été décidé par la commission des Affaires sociales qui avait supprimé ce testing lors de son examen préalable. Le testing est déjà pratiqué dans le cadre des discriminations à l'embauche. Conduite par l'assurance maladie ou l'Ordre des médecins, elle devait viser les refus de soins à l'encontre notamment des bénéficiaires de la Couverture maladie universelle (CMU) ou de l'Aide médicale d'Etat (AME, pour les étrangers en situation irrégulière). "Je suis une militante du testing" qui "permet de protéger les plus défavorisés, mais aussi les médecins contre les accusations abusives", a lancé la ministre de la Santé. Sans succès, elle a regretté cette décision qui est très critiquée par les associations de malades.