HPV : les États-Unis intensifient leur politique vaccinale

31 Août 2019
301 lectures
Notez l'article : 
0
 

Les autorités sanitaires américaines font de la vaccination HPV une de leurs priorités, estimant que 92 % des cancers liés aux papillomavirus humains pourraient être évités, indique Le Quotidien du Médecin (23 août). Du côté des autorités de santé américaines, on souhaite atteindre 80 % de couverture vaccinale. Selon un nouveau rapport des centres de contrôle et de prévention des maladies, les HPV ont été à l'origine de 34 800 cas de cancer en moyenne chaque année outre-Atlantique entre 2012 et 2016. Les autorités sanitaires américaines recommandent que tous les préadolescents-es soient vaccinés-es contre les HPV avant l'âge de 11 ou 12 ans. La moitié des adolescents-es (51 %) américains-es ont reçu actuellement l'ensemble des deux doses recommandées. Comme le rappelle le journal médical, en France, le taux de vaccination des filles était à moins de 20 % en 2017, alors que l’objectif est fixé à 60 %. L'ouverture de la vaccination HPV aux garçons est en cours d’évaluation à la Haute autorité de santé (HAS).