HPV : les Etats-Unis recommandent la vaccination des jeunes hommes

14 Août 2016
576 lectures
Notez l'article : 
5
 

La société scientifique américaine du cancer (American cancer society) a inclus, mi juillet, dans ses recommandations la vaccination contre le papillomavirus (HPV) de tous les jeunes hommes entre 11 et 12 ans, comme pour les jeunes filles. L’American cancer society s’aligne ainsi sur les dernières recommandations du centre américain de contrôle des maladies (CDC), explique le "Quotidien du médecin (20 juillet 2016). "Les études indiquent que la vaccination, chez les jeunes hommes comme chez les jeunes filles, prévient efficacement les cancers liés au HPV", précise l'American cancer society. Chez les garçons, il s'agit principalement de prévenir le cancer du pénis ainsi que les cancers de l'anus et les cancers oropharyngés (bouche-gorge). Les recommandations américaines préconisent un schéma vaccinal en trois doses en routine à l'âge de 11 ou 12 ans. La vaccination contre le HPV est également recommandée chez les femmes de 13 à 26 ans et chez les hommes de 13 à 21 ans, en rattrapage, si elle n'a pas eu lieu avant. En mai 2016, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) en France avait revu ses recommandations. Elles préconisent la vaccination des gays contre le HPV, ces deniers étant "exposés à un risque plus élevé de cancer anal" et ne bénéficiant pas "de la protection indirecte de la vaccination des jeunes filles". Le Haut conseil recommande qu'un accès au vaccin soit proposé dans les centres gratuits d'information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) et les centres de vaccination aux hommes jusqu'à l'âge de 26 ans qui ont ou ont eu des relations sexuelles avec des hommes.