HVP : Un centre national de référence à Paris

16 Février 2009
446 lectures
Notez l'article : 
0
 
adn_0.jpg

C'est l'unité de Génétique, Papillomavirus et Cancer Humain de l’Institut Pasteur à Paris qui a été retenu, mi janvier, par le ministère de la Santé : Centre national de référence des papillomavirus humains. L’infection par les papillomavirus (on parle aussi de HPV) est l’infection sexuellement transmissible la plus fréquente dans le monde. Elle est détectée chez un tiers des femmes entre l’adolescence et le début de la vingtaine. Les papillomavirus, 120 types de cette famille de virus ont été identifiés, sont à l’origine du cancer du col de l’utérus, le deuxième cancer de la femme dans le monde. Ce cancer tue, chaque année, 1 000 femmes en France et 230 000 femmes dans le monde. Il existe deux vaccins (Gardasil et Cervarix) contre l’infection par les papillomavirus et le cancer du col de l’utérus. Ces vaccins doivent être administrés avant les premiers rapports sexuels et la durée de protection n'est pas connue au-delà de cinq ans. Une des missions de ce Centre national de référence sera l’évaluation de la politique vaccinale.