IAS 2014 : Melbourne est-il un bon choix ?

13 Septembre 2012
1 771 lectures
Notez l'article : 
0
 
romero_JL_v.jpg

Organiser la XXe Conférence internationale sur le sida (IAS 2014) en Australie est-ce une bonne idée ? Pas si sûr selon Jean-Luc Romero, président des Elus locaux contre le sida, qui a noté que l’Australie compte parmi les pays qui restreignent la liberté d’établissement des personnes vivant avec le VIH. L’International AIDS Society qui organise l’événement n’est-elle pas gênée de son choix ?, demande le militant et homme politique. "46 pays du monde restreignent la liberté de circulation et/ou d’établissement des personnes vivant avec le VIH ! C’est intolérable et inacceptable et la mobilisation des acteurs de la lutte contre le sida reste forte !", explique ELCS. Jean-Luc Romero indique dans un billet de son blog que : "L’IAS a toujours fait sienne une règle simple et légitime : pas de conférence dans les pays ayant de telles législations". Il demande donc des "éclaircissements à l’IAS, dont il sait que les dirigeants sont très sensibilisés à ce sujet, afin de connaître les démarches entamées auprès du gouvernement australien pour que cette discrimination anormale soit urgemment supprimée". ELCS a d’ailleurs attiré l’attention de Françoise Barré-Sinoussi, nouvelle présidente de l’IAS.