IGV pour tou-tes ?

Vendredi 18 Novembre 2022 - 19:00
217 lectures
Notez l'article : 
0
 

La Pride Marseille (association qui organise la Marche des fiertés LGBT, chaque année à Marseille) appelle à une mobilisation nationale le vendredi 18 novembre à 19h pour manifester pour l'inscription du droit à l'IVG dans la constitution pour toutes les personnes sans distinction d’identité de genre. « Le jeudi 9 novembre 2022, la Commission des lois de l’Assemblée nationale a adopté une proposition de loi pour inscrire l’IVG (Interruption volontaire de grossesse) dans la constitution. Si nous pouvons nous réjouir qu’une telle disposition puisse être protégée par notre Constitution, nous dénonçons très fermement l’amendement N° CL16, porté par la députée Renaissance, Aurore Bergé, qui exclut les hommes trans, les personnes non binaires et les personnes intersexes, de façon générale toute personne pouvant porter un enfant, mais n'ayant pas un état civil féminin », explique la Pride de Marseille dans un communiqué co-signé de nombreuses associations locales, Act Up-Paris et des élus-es comme Jean-Luc Romero-Michel (adjoint affilié PS à la Maire de Paris), Théo Challande-Nevoret (adjoint EELV au Maire de Marseille) ou encore Laurence Vanceunebrock (députée Renaissance de l'Allier). « Il n’y a pas de débat, seulement des faits : les hommes trans, personnes non binaires ou personnes intersexes peuvent avoir un utérus, porter des enfants, ou interrompre une grossesse non désirée. Le respect de leur autodétermination de genre est un droit fondamental humain et par conséquent l'IVG se doit d'être accessible à toutes et à tous quel que soit son identité de genre », affirme l’association Marseillaise. La Pride de Marseille organise un « rassemblement statique » vendredi 18 novembre à 19h devant l’Hôtel de Ville de Marseille.