IDF sans sida : l'ARS et la région s'engagent

29 Juillet 2017
643 lectures
Notez l'article : 
5
 

La présidente (LR) de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, et Christophe Devys, directeur général de l'ARS Ile-de-France, ont signé (25 juillet), une déclaration commune "qui doit constituer une nouvelle étape de leur mobilisation forte en faveur de la lutte contre le VIH/sida". Selon un communiqué commun, les deux institutions se retrouvent pour "mobiliser des collectivités territoriales et des élus, en particulier des communes et des départements", de participer au "soutien au consensus social autour de la prévention, en faveur d'actions de prévention du VIH et d'un refus des attitudes d'exclusion" et le "soutien aux actions communautaires de prévention car la reconnaissance de l'expertise des usagers, des citoyens, qu'ils vivent ou non avec le virus, est l'un des fondamentaux de la démocratie en santé telle qu'elle se développe actuellement". L’engagement commun concerne aussi le "soutien au dépistage hors les murs, avec le développement des tests de dépistage VIH et hépatites tels que les tests rapides d'orientation diagnostique (Trod) " et la "mise en place d'un système d'informations géolocalisées sur les ressources, articulant l'Ipass contraception et le service public d'information en santé" et enfin le "suivi épidémiologique associant les acteurs tels que l'ORS [Observatoire régional de santé, ndlr] et Santé Publique France". La région Ile-de-France est la région la plus touchée par l'épidémie de VIH/sida, particulièrement les départements de Paris et de Seine-Saint-Denis. En 2015, 48 000 personnes vivant avec le VIH étaient prises en charge dans les hôpitaux de la région, dont 96% étaient traitées par antirétroviraux. Un quart des personnes dépistées le sont trop tardivement.