Immigration : LR se crispe

9 Décembre 2022
249 lectures
Notez l'article : 
0
 

La présidente (par intérim) des Républicains Annie Genevard a averti que son parti n'était « pas du tout prêt au compromis » sur le projet de loi immigration que le gouvernement compte présenter début 2023. « S'il y a un texte sur lequel on n'est pas prêts au compromis, c'est celui-là. On sera d'une très grande exigence », a affirmé à l'AFP la présidente de LR, en faisant mine de s'interroger : « Pourquoi tous les pays se dotent-ils de législations toujours plus contraignantes ? »…. Comme si ce n’était pas le cas en France. Annie Genevard s'est notamment inquiétée de la volonté du gouvernement de créer un titre de séjour « métier en tension » car, selon elle, « tous les métiers sont en tension aujourd'hui ». « On a affaire à une opération de régularisation massive », a-t-elle affirmé, reprenant un argument récurrent à droite et à l’extrême droite, et s'inquiétant d'une redite des années 1970 « où l'industrie avait massivement besoin de main d'œuvre étrangère ». Le projet de loi devrait s'accompagner d'un « tour de vis » sur les expulsions, mais, pour Annie Genevard, « il faudra voir » car « si on n'a pas des mesures fortes, la situation est hors de contrôle ». « On a perdu notre souveraineté », a-t-elle ajouté, critiquant le fait que « les juridictions européennes battent en brèche des juges français ».  Bref, cela promet pour le débat qui aura lieu sur l’immigration à l’Assemblée nationale, puis les discussions sur le texte du gouvernement.