IST : une campagne qui démange !

30 Mars 2011
634 lectures
Notez l'article : 
0
 
IST_campagne_suisse_.jpg

Au premier coup d’œil, on pourrait croire avec cette image que cette campagne porte sur les dangers du tabac. Pas du tout ! Cette campagne de l'Office fédéral de la santé publique (Suisse) met l'accent sur la progression inquiétante des infections sexuellement transmissibles. "Ça vous brûle ou ça vous gratte sous la ceinture ? Alors consultez un médecin", invite la campagne. Pour la première fois, les infections sexuellement transmissibles (IST), comme la syphilis, la gonorrhée ou la chlamydiose sont intégrées par les autorités dans leur message de prévention du VIH. La raison ? C'est que "ces infections des parties génitales favorisent la propagation du virus et connaissent depuis quelques années une forte croissance en Suisse", indique l'Office fédéral. Dans un premier temps, l'OFSP s'attend, avec cette campagne, à recenser une augmentation des cas d'IST, en raison de l'incitation à consulter un médecin. Le but des autorités est de diminuer de moitié les nouvelles infections dues au VIH et aux IST d'ici à 2017. Actuellement, la Suisse recense près de 20 000 personnes séropositives, et compte entre 600 et 800 nouveaux cas chaque année.