IVG en Irlande : un grand oui !

30 Mai 2018
2 736 lectures
Notez l'article : 
0
 

Samedi 25 mai dernier, les Irlandaises et Irlandais étaient appelés aux urnes concernant la suppression de l’interdiction de l’avortement sur l’île, en vigueur depuis 1983. Le oui l’a emporté haut la main, à plus de 68 %, avec un pic jusqu’à 83 % chez les 18-24 ans. La population devait concrètement se prononcer pour ou contre la suppression du 8e amendement de la Constitution, qui prohibait l’IVG. Cet amendement rendait impossible toute interruption de grossesse, sauf lorsque la vie de la femme enceinte était en jeu. Mais selon plusieurs rapports de l’Onu, d’Amnesty International et du Centre pour les droits reproductifs dans le monde, cette législation, parmi les plus restrictives de la planète, a conduit à des centaines de décès et de mauvais traitements, voire des cas de violation des droits fondamentaux en Irlande. "Les résultats d’aujourd’hui marquent un moment historique. Les lois irlandaises sur l’avortement étaient parmi les plus répressives du monde et complètement en décalage avec les législations d’autres pays européens. Maintenant, les Irlandais ont affirmé que les femmes devaient avoir accès à une prise en charge abortive sûre dans leur région, sous le soin de leurs professionnels de santé", a défendu Leah Doctor, directrice régionale Europe du Centre pour les droits reproductifs. La mobilisation a été très forte également sur les réseaux sociaux, il en va ainsi de l’appel "Women abroad", invitant les femmes irlandaises et leurs alliés masculins à rentrer au pays le temps du vote. La victoire du oui très nette ouvre donc la voix à une réforme constitutionnelle et la présentation par le gouvernement de Leo Varadkar et de son ministre de la Santé, Simon Harris, d’une nouvelle loi.