IVG : nouvelle loi en janvier

18 Décembre 2021
474 lectures
Notez l'article : 
0
 

La proposition de loi permettant notamment l’allongement de la durée légale de l’IVG sera finalement examinée en janvier 2022 au Sénat, ce qui ouvre la voie à son adoption d’ici la fin de la mandature, ont annoncé à l’AFP (6 décembre) des sources gouvernementale. Le texte porté par la députée d’opposition Albane Gaillot a été adopté, début décembre, en deuxième lecture à l’Assemblée nationale sous l’impulsion du patron des députés-es LREM Christophe Castaner, malgré les réticences exprimées par Emmanuel Macron sur sa disposition-phare. « Je suis heureuse que le gouvernement ait compris sa responsabilité et l’importance pour toutes les femmes d’inscrire au Sénat cette proposition de loi adoptée deux fois par l’Assemblée nationale et ainsi de lui permettre de poursuivre la navette parlementaire », a réagi auprès de l’AFP, Albane Gaillot (ex-LREM, non-inscrite). « Le gouvernement n’est pas sourd aux signaux que lui envoient les députés contrairement à ce qu’on dit souvent », a relevé une source gouvernementale.  Ce texte doit notamment permettre l’allongement de la durée légale de l’interruption volontaire de grossesse (IVG) de 12 à 14 semaines. Représenté au banc par le ministre de la Santé Olivier Véran qui, à titre personnel, s’est dit favorable à cet allongement de la durée, le gouvernement avait posé un « avis de sagesse » sur toutes les dispositions du texte, laissant l’Assemblée librement décider du vote.