Jamaïque et personnes trans

16 Janvier 2021
305 lectures
Notez l'article : 
0
 

L’association TransWave Jamaica a lancé la Trans and Gender Non-Conforming National Health Strategy. C’est la première stratégie de santé à destination de la population transgenre dans les pays anglophones des Caraïbes. Elle est quinquennale et a pour objectif « d’améliorer la santé et le bien-être des personnes transgenres tout en respectant leurs droits ». Cette stratégie comporte des recommandations concernant le système de santé. Elle préconise des changements structurels et sociétaux qui sont « nécessaires pour parvenir à l’égalité d’accès aux services et aux chances pour la communauté transgenre ». « Trop souvent, les personnes transgenres souffrent chez elles ou endossent un rôle pour se rendre dans les espaces de santé publique », explique Renae Green, responsable adjointe pour les réglementations et la sensibilisation auprès de l’association TransWave, citée dans un communiqué de l’Onusida. Le VIH est un problème majeur au sein de la communauté transgenre en Jamaïque. Près de 50 % des femmes transgenres ayant participé à deux études récentes vivaient avec le VIH. Deux enquêtes ont révélé que près de la moitié des participants et participantes transgenres était sans emploi. Un tiers n’avait pas à manger à chaque repas. Un dixième proposait des services sexuels payés pour survivre. Une étude menée en 2020 par TransWave a révélé que la moitié de ces personnes avait été victime de violences physiques au cours de l’année passée, et 20 % d'agressions sexuelles. Plus de 80 % ont été la cible d’injures. « Les besoins ne se limitent pas au VIH et aux soins de santé. D’autres facteurs nuisent à la capacité des personnes à se protéger, à suivre un traitement ou à éviter une contamination au VIH. Nous devons prendre en compte la personne en entier, et pas uniquement certains aspects », a commenté Denise Chevannes-Vogel, chargée du VIH/sida pour le sous-bureau régional de l’UNFPA (Fonds des Nations unies pour la population) dans les Caraïbes.