Janvier 2011 : les médocs moins bien remboursés

3 Janvier 2011
884 lectures
Notez l'article : 
0
 
argent.png

Chose votée, chose due ! A compter du 1er janvier 2011, les médicaments jusqu’à présent remboursés à hauteur de 35 % par la Sécurité sociale, comme par exemple le Smecta ou le Spasfon, ne le seront plus qu’à 30 %. Cette baisse a été adoptée comme mesure pour contribuer à l'équilibre des comptes sociaux en faisant contribuer toujours plus les personnes malades et (ou) leurs mutuelles. Selon Le Parisien (24 décembre), ce déremboursement (soit donc une augmentation du reste à charge) pourrait s’avérer plus important que prévu. Comme l'explique le quotidien : pour que le seuil de remboursement passe effectivement à 30 %, le projet de décret doit être adopté par diverses instances (la Caisse nationale d'assurance maladie, l’Union nationale des caisses d'assurance maladie et l’Union nationale des organismes d'assurance maladie complémentaire). Si ce décret n'est pas adopté dans les deux mois par l'Uncam (qui s'est déjà prononcée contre), le taux de déremboursement sera fixé par l'Etat… et très probablement à la baisse. Ce qui ne fera, une nouvelle fois, qu'augmenter le reste à charge.