Kenya : baisse de l’épidémie

9 Mars 2020
475 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le Kenya a annoncé jeudi 20 février une diminution majeure des nouvelles infections par le VIH/sida, selon les résultats d'une enquête menée dans le pays, rapporte l’agence de presse chinoise Xinhua. Ce rapport, qui évalue l'impact du VIH sur la population du Kenya à dater de 2018, compare la situation avec les précédents chiffres. Celui-ci révèle que les nouvelles infections sont passées de 106 000 en 2012 à moins de 36 000 en 2018, soit une baisse de 65 %. « La prévalence du VIH au Kenya est de 4,9 %, et parmi les personnes séropositives, plus de 96 % connaissent leur état sérologique et suivent un traitement », a déclaré Catherine Ngugi, responsable du Programme national de lutte contre le sida et les infections sexuellement transmissibles, lors de la présentation de l'enquête. Elle a indiqué que la prévalence du VIH chez les femmes s'élevait à 6,6 %, contre 3,1 % chez les hommes, rapporte encore Xinhua. « Nous avons constaté des progrès considérables au cours de la dernière décennie dans la réduction du nombre annuel de nouvelles infections par le VIH et de décès liés au sida, ce qui a permis d'améliorer la qualité de vie des personnes vivant avec le VIH et de réduire le risque d'infection », a déclaré Rashid Aman, du ministère de la Santé. Avec ces avancées, le Kenya est en bonne voie pour contrôler l'épidémie et d’atteindre les objectifs 90-90-90 de l’Onusida.