Kenya : le travail du sexe en manif’

23 Mars 2012
1 885 lectures
Notez l'article : 
0
 
drapeau_kenya.gif

Une trentaine de travailleurs et travailleuses du sexe ont défilé (6 mars) à Nairobi (Kenya) le visage masqué, pour réclamer la légalisation de leur activité et un accès aux soins, notamment contre le VIH, a constaté un journaliste de l'AFP. "Les droits des travailleurs du sexe sont des droits de l'Homme", "Mon corps, mon métier", scandaient les manifestants en défilant dans les rues du centre de la capitale kényane, un pays où la prostitution est illégale, mais largement pratiquée. La municipalité de Nairobi a évoqué le mois dernier la possibilité d'autoriser la prostitution sous certaines conditions et dans certains quartiers de la ville, avant de se rétracter face au tollé suscité par cette idée. "Aujourd'hui nous nous cachons (le visage) à cause de la vindicte et de la discrimination (que nous subissons) car nous faisons du sexe notre métier", a déclaré John Mathenge, coordinateur national de l'Alliance des travailleurs du sexe du Kenya. "Nous sommes prêts à payer des impôts ; nous adorerions le faire si le travail sexuel était légalisé. Les travailleurs du sexe sont des travailleurs comme les autres, et pas des criminels", a-t-il expliqué. Les manifestants se sont courageusement allongés de façon symbolique devant la Cour suprême du Kenya pour réclamer la décriminalisation de leur activité, avant de se rendre devant l'Hôtel de ville de Nairobi.