La Canada s'excuse auprès de la communauté LGBTG

23 Novembre 2017
415 lectures
Notez l'article : 
0
 

L’événement est suffisamment rare pour être signalé. Le Premier ministre canadien Justin Trudeau présentera les excuses officielles du gouvernement aux milliers de Canadiens qui ont été emprisonnés, privés d’un emploi ou harcelés, jusque dans les années 1990, en raison de leur orientation sexuelle, indique le site du journal "Le Devoir". Les Forces armées canadiennes, la gendarmerie royale du Canada et la fonction publique fédérale ont un lourd passé de discrimination envers les personnes LGBTQ, rappelle le média. Les homosexuels étaient tout simplement interdits dans ces organisations fédérales jusque dans un passé récent — jusqu’en 1992, dans le cas des Forces canadiennes. Comme il s’y était engagé, Justin Trudeau formulera des excuses officielles à ces Canadiens injustement persécutés, le mardi 28 novembre à la Chambre des communes. C’est le père de l’actuel Premier ministre, Pierre Elliott Trudeau, qui avait décriminalisé l’homosexualité en 1969. Les groupes de défense des communautés LGBTQ réclament un dédommagement financier et des mesures concrètes pour aider les victimes de discrimination. Il est aussi question d’accorder un pardon à tous les Canadiens qui ont été emprisonnés pour leur simple orientation sexuelle, avant 1969. Des discussions seraient en cours entre Ottawa et des groupes militants.