La Chine est l'une des "success stories" de la lutte contre le VIH

23 Août 2015
1 292 lectures
Notez l'article : 
1
 

En moins de quinze ans, la communauté internationale a repris la main dans la lutte contre le VIH/sida et inversé la tendance de sa propagation. Selon un rapport, le nombre de nouvelles contaminations du VIH est tombé de 3,1 millions à 2 millions entre 2000 et 2014, soit une baisse de 35 %. Quatre-vingt-trois pays, accueillant 83 % de la population vivant avec le VIH, ont endigué ou inversé la propagation de l'épidémie, notamment l'Inde, le Kenya, le Mozambique, l'Afrique du Sud... Abordant le cas de la Chine, où environ 497 000 personnes vivent avec le VIH, Michel Sidibé, directeur exécutif de l’Onusida, a déclaré, lors d’une interview, que "la Chine a été l'une de nos success stories au cours des 15 années écoulées". Il a notamment évoqué comme exemple la manière dont le gouvernement et la société sont passés de la marginalisation des groupes à risque à une collaboration active avec ces groupes pour enrayer la propagation du virus, note l’agence de presse chinoise Xinhua. L'Onusida a cité le programme de remplacement de la drogue par la méthadone en Chine comme l'une des étapes majeures de la lutte contre le VIH au cours des 15 dernières années. En 2004, la Chine a créé huit cliniques de traitement pour aider les consommateurs de drogue à changer leurs pratiques de consommation et à abandonner l'injection par seringue pour la consommation orale de méthadone. Ce programme est parvenu à s'étendre à tout le pays. En décembre 2014, on comptait plus de 750 de ces cliniques en Chine, et elles soignaient 200 000 personnes consommatrices de drogues, note Xinhua. Le nombre de nouveaux cas de sida diagnostiqués en relation avec une consommation de drogue en Chine est passé de 43,9 % en 2003 à 7,7 % en 2013. Par ailleurs, la "Chine devrait être en mesure d'éliminer la transmission de la mère à l’enfant, un autre succès très important", a déclaré Michel Sidibé. "La Chine devrait être l'un des premiers pays d'Asie à parvenir à mettre sous contrôle l'épidémie et à y mettre fin d'ici à 2025, avant l'objectif mondial de 2030", a estimé le patron de l’Onusida.

Commentaires

Portrait de jl06

Depuis quand la Chine donne des chiffres excats ? tout ce qui sort de ce pays est truqué .......

Portrait de Pattaya

il est plutot la le probleme ....