La CNS veut combattre les inégalités

2 Avril 2017
4 451 lectures
Notez l'article : 
0
 

La Conférence nationale de santé (CNS) a adressé aux candidates et candidats à la présidentielle ses propositions en matière de santé et de démocratie sanitaire, explique le "Quotidien du médecin" (22 mars). La CNS est un organisme consultatif du ministère de la Santé qui fait de la lutte contre les inégalités sociales et territoriales sa priorité, autour de cinq axes majeurs : la prévention ; la gouvernance en santé ; l'accès à une santé de qualité incluant la sécurité des soins ; la simplification du système de santé et la mise en œuvre d'une stratégie pluriannuelle pour la démocratie en santé. L’organisme a donc fait des recommandations sur ces différents points. Cela va de la généralisation de l'apprentissage des gestes de secourisme à l'accès à la santé des personnes en situation de précarité ou de handicap, la santé environnementale, la santé des femmes ou des jeunes. Par ailleurs, pour combattre les inégalités sociales, la CNS se prononce pour le maintien de l'aide médicale d'Etat (AME) pour les étrangers en situation irrégulière et le développement des permanences d’accès aux soins de santé (Pass). Comme le détaille le "Quotidien du médecin", elle souligne la nécessité de "lutter contre le non-recours aux droits" : PUMa, CMU-complémentaire, aide à l’acquisition d'une complémentaire santé (ACS) et de réduire les effets de seuil qui conditionnent l'accès effectif à de telles aides.