La crise des opiacés inquiète

31 Juillet 2020
131 lectures
Notez l'article : 
0
 

Selon les dernières statistiques publiées le 15 juillet par le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies américain (CDC), près de 71 000 personnes ont succombé l’an dernier à une surconsommation de drogue. Soit environ un décès toutes les sept minutes. En 2017, ce chiffre s’élevait à 70 237 décès, indique Libération (17 juillet). En 2018, en revanche, il y avait eu un recul de -4,6 %, une première en près de trois décennies. Le dernier chiffre en date note donc un rebond. Ainsi, 37 des 50 États américains – ainsi que le District de Columbia, où se trouve la capitale Washington – ont enregistré, en 2019, une hausse des décès. « Dans une douzaine d’entre eux, elle dépasse même les 15 %. Les États les plus touchés sont le Dakota du Sud (+54 %) et du Nord (+31 %), suivis de l’Alaska (+26,7 %) et l’Iowa (+26,4 %). En valeur absolue, les trois États ayant enregistré le plus grand nombre de décès sont la Californie (6 518 décès), la Floride (5 526 décès) et la Pennsylvanie (4 520 décès) », détaille Libé. La principale cause de cette augmentation est les décès liés au fentanyl. La nouvelle inquiète d’autant plus que les résultats préliminaires pour début 2020 indiquent une accentuation de la tendance : le nombre de décès par overdose a augmenté de 11,4 % au cours des quatre premiers mois de l’année.