La gestion de la douleur : à l'écoute de mon corps

7 Février 2012
3 931 lectures
Notez l'article : 
0
 
Chat_th__matique.jpg

On en parle parfois à mots choisis, feutrés... lorsqu'on en parle. Ah cet euphémisme des effets indésirables qui cache parfois des douleurs importantes, des maux récurrents qui rendent la vie pénible et font souffrir. La douleur est une expérience à la fois personnelle et complexe puisqu'elle peut être physique et morale, voire les deux ensemble. Comment cela se passe pour vous ? Quelles stratégies avez-vous élaborées, seul ou avec d'autres, pour écouter ce que dit votre corps ? Quels moyens avez-vous imaginés, trouvés, vous seul, collectivement, avec des professionnels, pour gérer cette douleur, en comprendre les causes et y apporter une solution ?
Conseils personnels, expériences, savoir-faire, etc. On en discute ce soir sur le chat, dans le salon thématique, à partir de 21 heures, en compagnie de Roy et de Vichenzo.

 

Commentaires

Portrait de vichenzo

Si vous souhaitez proposer des sujets pour les prochains chats thématiques, c'est dans ce forum qu'il faut soumettre vos idées.

Des seronautes ont pu se faire prescrire, dans le cadre de leur 100%, des séances chez un kinésithérapeute, ce qui leur permet d’être un peu soulagé. D’autres ont essayé des séances d’acupuncture, de sophrologie, de relaxation, de yoga, d'hypnose... La plupart des séronautes sont satisfaits des résultats, ils retrouvent un bien-être physique et psychique, même si des fois les séances coûtent un peu chères. On retrouve certaines de ces disciplines dans les centres anti-douleur.

Les centres anti-douleur sont des établissements médicaux où sont reçus les patients souffrants de douleur chronique. Ces établissements ont pour objectif d'évaluer et de mettre en place des traitements antalgiques spécialisés et d'autres protocoles pour diminuer la douleur ressentie par le patient. Ces centres anti-douleur ont l'avantage de proposer des consultations pluridisciplinaires pour une prise en charge globale du patient et de sa douleur. Ces consultations anti-douleur se trouvent en général dans les hôpitaux et sont réalisées par des médecins algologues (spécialiste du traitement de la douleur).

http://www.pudendalsite.com/centre-anti-douleur75.html

Le manque d’écoute et de prise en charge des neuropathies périphériques de la part du corps médical, fait que certains seronautes ne parlent pas ou ne parlent plus des effets indésirables qu’ils subissent, de peur d’être traité de "rabat-joie" ou "de faire du cinéma". Cependant, nous seuls, sommes capables de dire et d’expliquer, au corps médical, les douleurs que nous vivons au quotidien. Plus, ils auront de témoignages, et plus ils prendront en compte les neuropathies. Ce n'est heureusement pas le cas avec tous les médecins et certains sont à l'écoute quand on leur fait part de ces douleurs incessantes.

Un formulaire à remplir sur internet, permet de signaler des effets indésirables n’apparaissant pas sur les notices d’explications des médicaments.

http://www.afssaps.fr/Infos-de-securite/Points-d-information/Les-patient...

L’écoute et le suivi psychologique sont très importants dans le suivi et la prise en charge globale du patient. Cependant des seronautes nous rapportent que même quand ils en font la demande, aucun rendez-vous ne leur est proposé, ou alors la fréquence des rendez-vous est trop espacée (un rendez-vous tous les 2 mois). Il ne faut pas hésiter à demander un rendez-vous et même insister si cela n’aboutit pas, car le bien-être au quotidien, c’est aussi être bien dans sa tête.

Les trucs et astuces des séronautes : Les bains/douches chaudes, les exercices d’étirements, le yoga, les massages et la relaxation, permettent de détendre et de retrouver de la souplesse dans les muscles et les articulations. Faire du sport régulièrement permet au corps de garder la forme (attention à ne pas dépasser ses limites et de ne pas oublier de faire des étirements avant et après la séance.

N'hésitez pas à compléter et à partager vos trucs et astuces.