La gonorrhée fatigue les antibios !

17 Juillet 2011
5 088 lectures
Notez l'article : 
0
 
gonorrhee.jpg

Pour la première fois, une équipe de chercheurs a découvert une souche de gonorrhée (infection sexuellement transmissible) résistante au traitement avec des antibiotiques. Familièrement appelée chaude-pisse, cette infection sexuellement transmissible est aujourd’hui facilement traitable avec des antibiotiques. Cependant, sans traitement, elle peut provoquer la stérilité chez les femmes, des difficultés pour uriner et un écoulement de pus à l'extrémité de la verge chez les hommes. La souche repérée par les scientifiques est, elle résistante aux antibiotiques actuellement disponibles. "C'est une découverte à la fois alarmante et prévisible", a indiqué un des responsables de l’étude. "Depuis que les antibiotiques sont devenus le traitement de base pour la gonorrhée dans les années 40, cette bactérie a montré une capacité remarquable à développer des mécanismes de résistance à tous les médicaments présentés pour la combattre", a-t-il poursuivi.

 

Commentaires

Portrait de frabro

Il n'est pas inutile je pense de ramener à la une cet article qui semble passé inaperçu. Cette maladie connue depuis des siècles et qui est toujours venue à bout des remèdes que nous lui opposions risque de faire une remontée épidémiologique conséquente, à l'heure ou nous baissons la garde de la prévention grâce à l'effet positif des traitements antiviraux sur la transmission du VIH. Ceci nous rappelle s'il en était besoin que d'autres maladies sexuellement transmissibles existent et qu'il faut également s'en préserver.
Portrait de PAMELOS

Bonjour FRABRO, oui bien évidement que c'est un rappel qui mérite d'être fait: ils y a de nombreuses IST (infections sexuellement transmissibles ) le fait d'être contaminé par le VIH est un facteur qui rend plus sensible aux autres IST e contraire est également vrai et c'est un point à ne pas oublier et à pointer lors des actions d'information à la prévention,le préservatif ne protège pas seulement du Virus du Sida , surtout que certaines IST peuvent paraitre inaperçu et causer bien des dommages. bonne journée FRABRO .et merci pour tes petits messages d'affection et de soutien solidairement, amitié PAM
Portrait de croquant

a force de "consommer" des antibiotiks dans les viandes....etc ...stop..fatigué!
Portrait de romainparis

parfois bénins, vont être un très gros problème, dixit un ami docteur en hôpital lorsque je lui posasse la question sur ce qu'il craignait le plus à l'avenir. Si le corps humain est capable de s'adapter - c'est le principe du vaccin injecté il me semble - il le fait trop lentement et pas surement. Nous avons eu un exemple frappant avec les graines germées d'Allemagne contaminées par e-coli, simple bactérie commune sans gravité, mais, devenue résistante, elle fut mortelle pour plusieurs personnes. Et nous, séropos, sommes d'autant plus concernés que notre système de défense est amoindri. En attendant, profitons de la vie.