La méthadone livrée aux sans-abris

14 Mai 2020
365 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le maire de New York Bill de Blasio a entrepris un effort sans précédent et inhabituel pour aider à endiguer la propagation de Covid-19 : la livraison à domicile de méthadone pour les résidents-es des centres pour sans-abris et les personnes en hébergements précaires, ainsi qu’aux domiciles des personnes utilisatrices de drogues positifs au Covid-19. Dans des circonstances normales, la livraison à domicile est strictement interdite et les utilisateurs-rices sont tenus d'obtenir leur traitement par méthadone en personne, dans les cliniques. Le Covid-19 a rendu ce protocole dangereux, rappelle la lettre d'infos du Respadd, en particulier pour les utilisateurs-rices de stupéfiants qui ont été testés positifs pour le coronavirus et qui sont obligés de quitter leur domicile pour obtenir leur approvisionnement quotidien. Ainsi, le 16 mars dernier, alors que le flot de nouvelles hospitalisations Covid-19 atteignait son apogée à New York, le département américain de la Santé et des Services sociaux a dérogé à la règle et a permis aux patients-es d’obtenir jusqu’à 28 jours de traitement directement à leur domicile. Pour limiter le risque de surdose, le schéma posologique est surveillé par le personnel médical présent sur place et des doses de naloxone ont été distribuées conjointement à la méthadone.