La mission Covid-19 étrille l'État

5 Décembre 2020
812 lectures
Notez l'article : 
0
 

À charge. Le rapport de la mission d'information de l'Assemblée nationale sur la crise de la Covid-19 en France dresse un constat sévère sur la gestion « chaotique » du gouvernement français, marquée par une « succession d'impréparations, de pesanteurs et sans doute d'hésitations ». Adopté le 2 décembre en commission, le texte, fruit de six mois de travaux et de 56 auditions et mis en ligne par plusieurs médias, souligne en préambule que la « crise a été marquée par de nombreuses inconnues scientifiques » qui n'ont « pas facilité la prise de décision publique ». Mais le rapport pointe le « désarmement » de l'État face à des crises sanitaires telles que celles provoquées par la Covid-19, résultat d'une lente évolution ces dix dernières années pendant lesquelles d'autres priorités, comme la sécurité, ont peu à peu affaibli ses capacités de réaction. Pour les auteurs-rices du rapport, le manque de préparation « s'est illustré, au pire moment, par la pénurie majeure en équipements de protection et en particulier en masques », souligne le texte de la commission d'enquête présidée par le député LRem Julien Borowczyk et dont le rapporteur est le député LR Éric Ciotti. Le rapport critique sévèrement les « lourdeurs bureaucratiques et administratives » qui ont entravé le pilotage de la gestion de crise par les autorités nationales ou régionales, notamment sur la question des tests ou encore de la gestion des frontières. Enfin, il constate qu'un « système de soins que l'on pensait « solide » s'est retrouvé « démuni », et contraint de « gérer dans l'urgence le risque de débordement de ses capacités face à l'ampleur de l'épidémie ». Le rapport formule une série de recommandations pour améliorer la situation, dont la création d'un ministère délégué auprès du Premier ministre chargé de l'anticipation des crises. La mission d'information préconise également le remplacement des agences régionales de santé (ARS) par des agences départementales placées sous l'autorité hiérarchique des préfets, ou des mesures pour relocaliser les filières de production des équipements, produits et services d'importance vitale et garantir une production au moins égale à 50 % des besoins en temps de crise sur le territoire national. Concernant le système de soins, elle prône entre autres le renforcement des liens entre médecine de ville et médecine hospitalière, des moyens humains et financiers alloués à la réserve sanitaire, et de la polyvalence de certaines professions médicales.

Commentaires

Portrait de jl06

Peu avant 15 heures, la préfecture de police a annoncé sur Twitter que « des manifestants en tête » bloquaient la progression du cortège, qui n’a que très peu avancé.

 

Image

ET PENDANT CE TEMPS ILS FOND CHIE LES PETITS COMMERçANT 

STOP NE PLUS Payer LES IMPOTS et dermerder vous ............

 

 

Portrait de Tortue

 n 'est pas le plus important dans le cas de manifestation ( que je soutiens ) ou autres , le plus imoportant pour moi c 'est le port du masque mis correctement couvrant le nez et la bouche

Portrait de jl06

Alors pourquoi demander au commercant  8m carré par client ? 

Pourquoi allé dans une église 6m carré ? 

 

par contre je suis désolé mais il y a des revendications  ridicules , nous ne sommes quand même un pays totalitaire ....!

Manifeste pour les gens qui n'ont pas de quoi manger oui ....un toit oui ....Aprés ce n,est que de la politique , qui ne justifi en rien de tout cassé ! 

j,attend la suite des millards distribué si généreusement .....