La pilule du lendemain prise en charge à 100 %

2 Février 2023
3 135 lectures
Notez l'article : 
0
 

Avancée. Depuis le 1er janvier 2023, la contraception d’urgence hormonale (encore appelée « pilule du lendemain » ou « pilule de contraception d'urgence ») est disponible en pharmacie, sans prescription médicale et sans avance de frais, pour toute femme mineure ou majeure, rappelle l’Assurance maladie. L’objectif est de simplifier le parcours de toutes les femmes et de prévenir les grossesses non souhaitées. Il suffit de se rendre en pharmacie et d’y présenter sa carte vitale ou une attestation de droits (téléchargeable sur le compte Ameli). Les personnes titulaires de l’aide médicale d’État (AME) peuvent également en bénéficier, en présentant leur carte AME. Pour les personnes mineures, une simple déclaration sur l’honneur suffit à justifier son âge ou son statut d’assuré-e social-e (ou de bénéficiaire de l’AME). Elles peuvent, si elles le souhaitent, demander le secret de la délivrance. La contraception d’urgence hormonale est un comprimé unique à prendre le plus rapidement possible après le rapport sexuel non protégé par un préservatif ou mal protégé (en cas de rupture du préservatif, par exemple) : au plus tard dans les trois jours pour les spécialités à base de levonorgestrel et dans les cinq jours pour la spécialité à base d’ulipristal acétate. La contraception d’urgence hormonale est désormais prise en charge à 100 % par l’Assurance Maladie. Le-la pharmacien-ne qui la délivre donnera des conseils et des recommandations ainsi que des informations sur les moyens sûrs de contraception. En effet, la contraception d'urgence hormonale ne peut être qu'une contraception exceptionnelle.