La Prep une fois par mois ?

12 Février 2021
911 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le 26 janvier, lors de la conférence virtuelle HIV Research for Prevention (HIVR4P). Le laboratoire Merck (MSD) a présenté de nouvelles données de l'essai de phase 2a évaluant l'efficacité et la tolérance du comprimé d'islatravir, une fois par mois en Prep. Les résultats intermédiaires démontrent que l'islatravir par voie orale une fois par mois a atteint le seuil d'efficacité prédéfini pour la Prep aux deux doses étudiées (60 mg et 120 mg). L'analyse principale de l'ensemble des données devrait être disponible à la fin de l'année, assure Merck. Lors de la conférence HIVR4P, Sharon Hillier, chercheure à l’Université de Pittsburg (États-Unis), a présenté ces données intermédiaires fondées sur 192 participants-es. Environ deux-tiers étaient des femmes, 64 % des personnes étaient blanches, 30 % noires et 16 % latinas. L’âge moyen était de 32 ans. Sharon Hillier a précisé que si la phase 3 de l’étude se déroule comme prévu, elle espère que ce nouveau traitement devienne accessible à partir de 2024. L’islatravir est le premier inhibiteur nucléosidique de la translocation (INTTI) à être développé pour le traitement et la prévention de l'infection par le VIH-1. Cette molécule a la capacité de persister longtemps dans l’organisme, c’est pourquoi elle est actuellement développée pour des prises espacées, tant comme traitement préventif (Prep, TPE) que comme thérapie pour les personnes vivant avec le VIH. La molécule est actuellement testée en traitement post exposition (TPE) sous la forme d’une ou deux prises de comprimés seulement. En Prep, la molécule est étudiée en prise orale mensuelle et sous forme d’implant annuel sous-cutané.