La santé psy des salariés-es s'est dégradée

14 Décembre 2020
733 lectures
Notez l'article : 
0
 

Up and down. La moitié des salariés-es interrogés-es par l’institut Opinionway se dit en situation de détresse psychologique. La santé psychologique des salariés-es s'est très nettement dégradée après neuf mois de crise sanitaire ; crise qui « a impacté toutes les dimensions de leur vie », selon ce baromètre réalisé pour le cabinet franco-canadien Empreinte Humaine, et publié le 19 novembre. La détresse psychologique est un indicateur de santé mentale utilisé pour diagnostiquer les troubles mentaux, rappelle l’AFP. Elle regroupe des manifestations de désespoir, de nervosité, d'agitation et de dépression, etc. Elle favorise les troubles anxieux, voire l'addiction. Si le déconfinement avait permis une baisse de ce taux de détresse psychologique, il « repart très nettement à la hausse » avec 49 % des salariés-es (+7 par rapport à mai 2020) en situation de détresse psychologique dont 18 % en détresse psychologique élevée (+1), détaille l'enquête. Le télétravail semble un facteur aggravant, puisque 58 % des salariés-es en télétravail à temps complet sont en détresse psychologique contre 53 % des salariés-es en situation hybride (mêlant distanciel et présentiel). Par ailleurs, 41 % des télétravailleurs-ses se sentent aussi isolés-es et 55 % estiment que cette forme de travail nuit au sentiment collectif des équipes. Un télétravailleur sur deux peine à oublier le travail après la journée et à trouver du répit et 50 % considèrent que les webcams sont une forme d'intrusion dans leur vie personnelle, indique l’AFP.

Le baromètre a été réalisé auprès d'un échantillon représentatif de 2 004 salariés du privé et du public, selon la méthode des quotas.