La santé psychique chez les LGBT+

17 Octobre 2019
254 lectures
Notez l'article : 
0
 

« Les études s’empilent, s’accordent et n’apportent pas de bonnes nouvelles : les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans ou appartenant à d’autres minorités sexuelles (LGBT+) sont, dans leur ensemble, plus vulnérables psychiquement. Elles sont ainsi plus sujettes que la population générale au stress, à l’anxiété, aux épisodes dépressifs, aux abus de substances, aux addictions ou aux risques suicidaires. Sans parler d’une estime de soi plus faible », expliquent les auteurs-es. C'est la raison pour laquelle Sidaction vient de sortir le guide de « La santé psychique chez les LGBT+ - Aborder, écouter, orienter pour un mieux être » à destination des acteurs-rices de prévention.