La Tanzanie ferme les centres anti VIH aux populations clés

25 Février 2017
2 157 lectures
Notez l'article : 
0
 

C’est officiel. Mi février, la Tanzanie a interdit les centres d'accueil pour fournir des services VIH aux populations clés à haut risque d'exposition au VIH, au motif qu'ils faisaient la promotion de l'homosexualité. La ministre tanzanienne de la Santé, Ummy Mwalimu, a indiqué dans un communiqué que les centres d'accueil avaient été établis dans le pays pour fournir des services de lutte contre le VIH aux populations clés comme les travailleuses du sexe, les personnes usagères de drogues, les personnes LGBT. "Nos études montrent que ces centres ont été utilisés pour encourager l'homosexualité, ce qui est contraire à notre culture", a souligné la ministre qui a indiqué que ces services seront désormais proposés dans tous les hôpitaux publics. Les centres offraient des services de dépistage du VIH et fournissaient des antirétroviraux aux populations clés. Le ministère a fait savoir que le gouvernement, en collaboration avec d'autres acteurs, fera en sorte que les employés des hôpitaux soient bien formés aux questions liées aux populations clés.