La vaccination contre la grippe a démarré

14 Octobre 2018
7 183 lectures
Notez l'article : 
5
 

Toutes les personnes majeures pour qui la vaccination antigrippale est recommandée, notamment les personnes en ALD, pourront retirer leur vaccin en pharmacie. La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a débuté le 6 octobre, avec cette année, un accès facilité pour les personnes concernées, a annoncé le ministre de la santé. Comme chaque année, cette campagne s’adresse aux personnes pour qui la grippe représente un risque de complications potentiellement graves : les personnes âgées de plus de 65 ans, les personnes atteintes de certaines maladies chroniques (diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire, par exemple), les femmes enceintes ainsi que les personnes souffrant d’obésité morbide. Au total, plus de 12 millions de personnes sont concernées. Désormais, toutes les personnes de 18 ans et plus pour qui le vaccin est recommandé, y compris celles qui se feront vacciner pour la première fois, pourront retirer leur vaccin à la pharmacie, sur simple présentation de leur bon de prise en charge de l’Assurance maladie. Pour ces personnes, le coût du vaccin est pris en charge à 100 %. Elles pourront ensuite se faire vacciner par un médecin, un-e infirmier-ière ou une sage-femme. Dans quatre régions tests (Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie), ces personnes pourront également se faire vacciner en pharmacie. Fait nouveau, cela vaut pour les femmes enceintes et les personnes à risque qui n’ont jamais reçu le vaccin. L’an passé, ces catégories étaient exclues de l’expérimentation de la vaccination en pharmacie. Les autorités sanitaires lanceront le 26 octobre une campagne d’information sur l’importance de la vaccination antigrippale, sur laquelle elles insistent tous les ans. Pour la saison 2017-2018, l’épidémie de grippe s’était terminée mi-avril. Le premier bilan avait fait état de 13 000 décès imputables à la grippe, soit moins que les 14 400 de l’année précédente.

Commentaires

Portrait de crixiv59

ma région faisant partie de l'expérimentation de la vaccination dans les officines, je me suis rendu dans la pharmacie ou je prend mon traitement vih depuis plusieurs années afin de me renseigner sur ladite vaccination.

on me répond que les personnes immuno-deprimés ne peuvent pas être vaccinées en pharmacie !...ok pouquoi pas, sauf que cette info je ne la trouve nulle part..!...info ?  intox ?....

 

Portrait de Sophie-seronet

Les personnes séropositives font parties des recommandations pour la vaccination de la grippe.

"La vaccination contre la grippe est recommandée :
- aux femmes enceintes, quel que soit le stade de la grossesse ;
- à toute personne âgée de plus de six mois si elle présente l’une des maladies suivantes :
- troubles de l’immunité et maladies sanguines : cancers et autres maladies du sang, transplantation (greffe) d’organe et de moelle, déficits immunitaires, maladies inflammatoires et/ou auto-immunes traitées par immunosuppresseurs, infection par le VIH, drépanocytose ;
- maladies respiratoires : bronchite chronique, emphysème, asthme, silicose, dilatation des bronches, mucoviscidose, malformations de la cage thoracique… Toutes ces maladies sont en effet susceptibles d’être aggravées par la grippe ;
- maladies cardiovasculaires : cardiopathie congénitale, insuffisance cardiaque, maladie des valves cardiaques, troubles du rythme cardiaque, maladie des artères du cœur, angine de poitrine, antécédent d’accident vasculaire cérébral (AVC), d’infarctus ou de pontage ;
- maladies des reins et du foie : néphropathie (atteinte du rein) chronique grave, personnes en dialyse, syndrome néphrotique, maladie chronique du foie ;
- maladies neurologiques et neuromusculaires : formes graves des affections neurologiques et musculaires (myopathie, sclérose en plaques, séquelles d’accident vasculaire cérébral, démence de type Alzheimer ou autre, poliomyélite, myasthénie…), paraplégie ou tétraplégie avec atteinte du diaphragme ;
- troubles métaboliques : diabète, obésité."

Alors si ton pharmacien fait partie de l'expérimentation, il doit logiquement te vacciner : "L’expérimentation permet de vacciner pour la campagne 2018-2019 les personnes majeures ciblées par les recommandations vaccinales en vigueur à l’exception des personnes présentant des antécédents de réaction allergique sévère à l’ovalbumine ou à une vaccination antérieure.

Bonne journée. Sophie