La vie fascinante de Magnus Hirschfeld

25 Décembre 2017
3 073 lectures
Notez l'article : 
0
 

Fils d’un médecin juif, Magnus Hirschfeld entreprend des études médicales en 1888. Il est choqué que la science considère l’homosexualité comme une maladie. Son diplôme en poche, il ouvre un cabinet. Une expérience traumatisante – le suicide d’un patient gay – le pousse à agir : il fonde en 1897 un comité scientifique pour la dépénalisation de l’homosexualité. La pétition en faveur de la révision du Code pénal est signée par de nombreuses personnalités, mais le projet de loi présenté au Parlement est rejeté. La République de Weimar va néanmoins permettre à Magnus Hirschfeld de travailler en toute liberté. En 1919, il fonde à Berlin le premier institut de sexologie. Les congrès internationaux, les initiatives politiques et les publications en faveur de la cause homosexuelle se multiplient. Mais Hirschfeld est victime d’une agression par de jeunes nazis en 1920… C’est à cette célèbre figure de la cause LGBT que rend hommage le cinéaste allemand Rosa von Praunheim. Il signe avec "L’Einstein du sexe", un remarquable hommage à celui qui fut le précurseur du mouvement gay. Réalisé en 1999, le film est visible gratuitement sur le site d’Arte en français ou en VO. Il dure environ 1 heure 35.