L'Afrique du Sud baisse le prix des traitements contre le sida

10 Décembre 2012
962 lectures
Notez l'article : 
0
 

L'Afrique du Sud a annoncé jeudi 29 novembre avoir conclu un accord avec plusieurs laboratoires pharmaceutiques qui permet d'abaisser le prix des traitements antirétroviraux afin de mieux soigner les millions de Sud-Africains qui sont séropositifs. Près de six millions de Sud-Africains sont porteurs du VIH, soit 11 % de la population, un record absolu en terme de nombre de malades et son programme d'antirétroviraux prend en charge 1,7 million de personnes. Après avoir lancé un appel d'offres, le gouvernement a conclu un accord de 5,9 milliards de rands (517 millions d'euros) sur deux ans avec trois laboratoires pharmaceutiques, a annoncé le ministre de la santé Aaron Motsoaledi, faisant ainsi une économie de 38 %, indique l’AFP. Les malades, qui doivent prendre trois médicaments par jour actuellement, pourront n'en prendre plus qu'un (trois en un… pour être précis) et devraient avoir moins d'effets indésirables. Le nouveau traitement coûtera 89,37 rands (8 euros) par mois aux personnes. Le gouvernement a utilisé son pouvoir de négociation pour acheter des médicaments à des prix extrêmement compétitifs, a estimé l'ONG Médecins sans frontières (MSF). Les économies réalisées vont permettre de traiter plus de personnes avec le même budget. L'objectif est de prendre en charge 2,5 millions de personnes au cours des deux prochaines années. Selon les démographes, les Sud-Africains ont gagné six ans d'espérance de vie en six ans grâce aux traitements antirétroviraux.

Commentaires

Portrait de dboy30

Pourtant,  L'Afrique du Sud a les moyens economique de prendre en charge les 6 millions contamines et arreter les nouveaux contaminations par voie sexuel et les nouveaux naissances contamines.

 

je ne comprends pas si c'est le gouvernement ne veut pas payer plus,  oubien les labos ne veulent pas fournir d'avantage de traitement ?